Le domaine

Entre Rhône et Ventoux, une propriété familiale sur les hauteurs de la commune de Sarrians.

la passion d’un domaine familial

A 30 min d’Orange et d’Avignon.

Le domaine est situé sur le plateau des garrigues, un terroir réputé de l’appellation Vacqueyras, production principale du domaine.

Charles Carichon planta les premiers pieds de vigne avec son père Rémy, soit plus de 25Ha de vignes qui furent classés par la suite dans la célèbre appellation Vacqueyras. Les plus vieilles vignes étant situées sur ce plateau des garrigues d’où vient la cuvée « Les secrets de la licorne » en référence à l’histoire du blason.

Le domaine s’est modernisé et agrandi par la suite pour passer de ses 25Ha initiaux à 70Ha actuellement, rajoutant d’autres appellations prestigieuses à l’instar de Gigondas ou Châteauneuf-du-Pape, Côtes-du-Rhône, Ventoux et Cairanne. Une gamme très variée de crus de la vallée du Rhône, en rouges, en blancs et en rosés, tous vinifiés, élevés et mis en bouteilles au Domaine.

Après des études en gestion puis une licence en commerce des vins à l’école Montpellier Supagro, Edouard, troisième génération a rejoint le domaine pour faire connaître ses vins auprès d’un large public de professionnels d’amateurs et connaisseurs afin de perpétuer le savoir-faire familial.

Famille Carichon

Les vignes ont en moyenne entre 30 et 60 ans, à l’exception de certaines vignes de Châteauneuf-du-Pape, replantées en 2000. Les cépages cultivés sont les cépages traditionnels de la vallée du Rhône : Grenache, Syrah, Mourvèdre, mais aussi Carignan, Cinsault, ainsi que Roussanne et Marsanne, Grenache blanc et Viognier pour les vins blancs.

Nous avons droit jusqu’à 13 cépages pour l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Cependant, le Grenache est tellement réputé dans notre région ainsi que la Syrah, que les cépages traditionnels (Grenache – Syrah – Mourvèdre) restent une valeur sûre. D’ailleurs certaines appellations comme Vacqueyras imposent dans le cahier des charges d’utiliser une certaine proportion de ces cépages réputés être qualitatifs.
Nous associons différents cépages qui se complètent comme le Grenache et la Syrah afin d’obtenir un bel équilibre et une singulière harmonie. Si nous vinifions certains cépages séparément afin de voir le potentiel de chacun, nous faisons aussi des assemblages d’un même terroir en cuve (co-fermentation) pour que les arômes puissent se développer ensemble et apporter plus de complexité.

La vigne demande un soin particulier. Souffrant de maladie, de sécheresse ou tout simplement de vieillesse, il faut la remplacer, cela s’appelle la complantation. On choisit les cépages adaptés en fonction de la nature du sol. Il y a des cépages dits résistants qui vont, comme son nom l’indique, mieux résister aux maladies. Nous en avons planté un peu comme le Marselan. Cela permet d’utiliser moins de traitements, ils sont de plus en plus utilisés dans notre région. Les petits plants demandent un soin constant, on les arrose régulièrement. En période de canicule suite aux fortes chaleurs que nous connaissons, les vignes adultes résistent mieux car elles ont un système racinaire plus développés, mais s’il y a de très faibles précipitations et que les nappes phréatiques ne sont pas suffisantes, elles peuvent souffrir également du manque d’eau.

Les vignes ont aussi besoin de matière organique et d’éléments minéraux, les analyses de sols nous permette d’anticiper leurs besoins et de pallier aux carences. Les traitements autorisés ont pour principal effet de lutter contre différentes maladies (mildiou, oidium) qui peuvent diminuer fortement les récoltes mais aussi dans le pire des cas entraîner le mort de la vigne. Nous sommes donc vigilants à l’entretien de notre vignoble. Si nous voulons des vignes centenaires, il faut donc leur apporter le traitement adapté. La démarche HVE fait le point sur les produits de traitement afin de garder ceux qui sont efficaces, tout en étant respectueux de l’homme et de l’environnement.

cave de vinification et d’élevage

Domaine Brunely Foudres
Domaine Brunely Cuves Inox

Si l’essentiel de nos efforts s’est concentré sur la culture de la vigne, l’essentiel du vin se fait dans la vigne comme le rappelle le vigneron, nous n’avons pas moins développé notre savoir-faire avec nos œnologues conseils sur la vinification et l’élevage de nos vins.

Ainsi, pour une meilleure extraction des composés aromatiques du vin, nous faisons pour tous les vins rouges 3 délestages : le vin en fermentation est mis à part dans une autre cuve, les raisins restant au fond de la cuve. Nous remettons le vin en fermentation sur les peaux de raisins qui contiennent la couleur, et les arômes afin d’en avoir davantage. Pendant les fermentations, nous faisons de la micro oxygénation. Si une oxygénation trop importante peut oxyder les vins, la micro oxygénation permet une stabilisation de la couleur par la polymérisation des tanins et des anthocyanes et rend les tanins plus souples.

Une fois que le vin rouge est fini, les peaux de raisins sont pressées, ce qui permet d’obtenir le jus de goutte. Ce dernier sera réincorporé avec le reste de la cuve. Ce qui reste, le marc, sera envoyé à la distillerie. Notre pressoir pneumatique produit une pression lente sur les peaux de raisins favorisant des jus de gouttes de qualité qui seront réincorporés dans les cuves.

Nous maintenons l’ensemble de nos cuves à froid avec des drapeaux descendus dans les cuves refroidis par un courant d’eau froide à l’intérieur. Le froid permet à la fermentation de se dérouler plus lentement, tandis que des degrés élevés font évaporer les arômes les plus volatiles. Le vin se garde mieux au froid qui stabilise le vin, et on utilise aussi moins de souffre. Il faut savoir que le souffre est un antiseptique, antioxydant et antibactérien. Nous en utilisant faiblement, mais son utilisation est efficace contre toute les dérives. Nous faisons des soutirages réguliers, ce qui permet de garder le vin propre.

Afin que le vin soit propre de tout micro-organismes pouvant entraîner des mauvais goûts, nos vins sont filtrés sur de fines plaques stériles, permettant d’éliminer toute bactérie et de garder le vin stable, et ainsi une plus longue garde. Ce procédé n’enlève rien aux arômes du vin.

Le stockage de nos vins se fait dans des pièces climatisées pour une meilleure conservation. Pour la mise en bouteille réalisée au domaine, la climatisation de la salle permet d’éviter de trop grands écarts de température avec l’extérieur. Nous contrôlons également l’apport de dioxygène dissous en bouteille. Notre mise en bouteille fait le vide d’air en bouteille. Le vin reçoit donc peu d’oxygène. L’oxygénation du vin se poursuivra lentement après la mise, au travers du bouchon en  liège. Ils se bonifieront avec le temps avec des tanins qui s’affinent et des arômes plus soyeux. Des appellations comme Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Vacqueyras sont faits pour la garde. Les bonnes années, ils peuvent se garder de 5 à 10 ans en cave, à bonne température (15-20°C).

Pour des cuvées particulières comme notre Vacqueyras vieilles vignes « Les Secrets de la Licorne » ou encore notre Châteauneuf-du-Pape, nous faisons un élevage particulier : une partie du vin (30 à 50%) reste en barriques de chêne français de 225L de 8 à 12 mois. Nous avons observé que les vins qui ont une structure importante comme le Vacqueyras ou le Châteauneuf-du-Pape vieillissent mieux en barrique, les arômes fruités ne s’estompant pas avec le goût du bois. Au contraire, des arômes fins aux notes de vanille ou de bois grillé sont rajoutés ainsi aux vins. Nos barriques sont renouvelées en moyenne tous les 3 ans, au-delà la barrique n’apportant plus autant d’arômes. Elles sont chauffées à moyenne-haute température ce qui favorise des arômes de vaniline (vanille) ou de furfural (arômes de pain grillé, caramel). Nous ne recherchons pas le côté trop boisé que l’on peut retrouver dans les chauffes hautes sur les barriques avec des arômes caractéristiques de whiski-lactone.

Nous avons investi en 2021 dans une amphore en terre cuite. Nous avons remarqué que cela permettait d’ouvrir le vin, arrondir les tannins et obtenir de meilleurs arômes par la circulation des lies en continue par mouvement de convexion. En 2022, nous avons acheté 4 foudres. Souvent utilisés à Châteauneuf-du-Pape, ils apportent moins d’arômes boisés, mais une oxygénation lente qui donne au vin plus de profondeur et de complexité. Le vin garde ainsi tous ses arômes fruités avec des arômes supplémentaires. Le vin bénéficie aussi de la micro oxygénation au travers du bois.

Le saviez-vous ?
Le foudre fut l’une des attractions majeures lors de l’exposition universelle, il finit deuxième derrière la Tour Eiffel qui remporta le concours !

les horaires du caveau

Du lundi au jeudi

De 8:30 à 12:00 et de 13:30 à 17:30

Vendredi & samedi

Sur rendez-vous

Notre vignoble est certifié HVE Niveau III depuis 2019.

Contact

Téléphone

04 90 65 41 24 / 06 67 00 84 86

Email

contact@domainebrunely.com

Adresse

1272 route de la Brunely
84260 Sarrians

Latitude : 44.083415
Longitude : 4.971544

Rejoignez-nous sur les réseaux !